Navigation

Pertes de nourriture

 

​​Contexte (Projet​ de recherche terminé)

Entre 20 et 40 pour cent de l’ensemble des pommes de terre produites en Suisse sont perdues pour la consommation humaine. On ne dispose toutefois d’aucune statistique précise quant à l’ampleur et aux causes de ces pertes. Pour pouvoir les réduire, le projet étudiera les processus de production de la pomme de terre, de sa culture à sa consommation, en passant par sa transformation. L’étude abordera plus particulièrement la question de savoir dans quelle mesure les normes de qualité nationales contribuent à ces pertes.

Objectif

Le projet met au point des stratégies visant à éviter les pertes de pommes de terre tout au long de la chaîne de transformation, du champ au consommateur final en Suisse. Il n’existe toutefois à ce jour aucune statistique permettant de procéder à une telle analyse. C’est pourquoi les chercheurs associés au projet procèdent à des prélèvements par échantillonnage pour identifier les pertes sur les pommes de terre fraîches, puis lors de la transformation, du stockage et de la commercialisation. Le projet examine en outre quel rôle jouent les normes de qualité dans ces pertes et dans quelle mesure les consommateurs accepteraient des normes de qualité permettant des pertes moins importantes. Pour ce faire, les chercheurs auront recours à différentes méthodes, telle que le bilan écologique, le calcul du coût global et la modélisation des agents. Celles-ci leur permettront d’évaluer de façon aussi complète que possible le caractère durable des chaînes d’approvisionnement de produits à base de pomme de terre. Les participants au projet collaborent activement avec les acteurs des différentes étapes de production et de commercialisation pour pouvoir trouver les solutions les plus applicables et les plus acceptables possible.

Importance

Les résultats de l’étude pourront faire ressortir les causes des pertes dans la production de pommes de terre. Ils aideront à prendre des mesures visant à rendre la production de nourriture plus durable en Suisse. Le projet pourrait en particulier inciter à revoir les normes de qualité.

Titre original

POM-Q: Strategies for reducing food losses in potato-product supply chains: Implications of different quality standards

Direction du projet

  • Dr Gabriele Mack, Agroscope, Domaine de recherche Compétitivité et évaluation des systèmes
  • Dr Andreas Keiser, Haute école spécialisée bernoise
  • Prof. Dr Michael Siegrist, EPF de Zurich

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Dr Gabriele Mack Agroscope Domaine de recherche Compétitivité et évaluation des systèmes 8356 Ettenhausen +41 52 368 32 15 gabriele.mack@agroscope.admin.ch